30/11/2012

"Pour Nandrin" espère un retour aux urnes et dénonce un climat détestable

dh.JPGDate: 30/11/2012
Section: REGION
Sous Section: LIEGE  

"Pour Nandrin" espère un retour aux urnes et dénonce un climat détestable

ÉLECTIONS NANDRIN


Pour Nandrin a introduit un recours au Conseil d’État contre la décision prise par la province de Liège de rejeter le recours déposé au lendemain des élections. Le recommandé est parti mercredi.

La motivation de l’avocat de Pour Nandrin reprend les principaux griefs du groupe quant à la tenue des élections.

Des bulletins ont été transportés dans des sachets, 600 bulletins n’ont pas été estampil- lés, l’épouse d’un échevin faisait campagne à l’entrée d’un bureau de vote, le bourgmestre a exigé que les bulletins non estampillés soient comptés et le code de la démocratie locale n’était pas accessible dans 3 des 6 bureaux, c’est ce que dénonce Pour Nandrin. “Nous ne parlons pas de tricherie mais d’irrégularité.

De telles négligences sont inquiétantes dans un pays démocratique”, explique Marc Evrard, le porte-parole du groupe.

Mais pour le groupe , l’heure est aussi aux perspectives.

“Si nous gagnons ce recours et que nous retournons aux urnes, nous allons devoir expliquer aux électeurs pourquoi on y retourne. On sera peut-être pénalisé mais c’est un risque qu’il faut prendre”, poursuit Marc Evrard.

L’après élections n’est pas facile à Nandrin.

“Le climat est détestable.

Je suis étonné de voir à quel point on nous traite de fous furieux alors que nous sommes dans une démarche qui est tout à fait légale”, raconte-t-il.

Même au conseil, ce ne sera pas facile. “Le bourgmestre dit que nous faisons une opposition destructive alors que nous n’avons encore rien fait”, continue le porte-parole.

En attendant, les membres de la liste attendent la décision du Conseil d’État en étant persuadés d’avoir déposé un dossier solide.

“Je pense que notre dossier est sérieux. Nous attendons que le Conseil d’État rende une décision juste et pas une décision politicienne”, conclut d’ailleurs Marc Evrard.

Article  de A. Vbb.  dans DH.be30 /11/2012 

Les commentaires sont fermés.