07/06/2013

Location de salles : « Pas tous égaux »

pn 7 juin.JPGSix mois après l’installation du nouveau conseil communal, l’opposition « Pour Nandrin » tenait à tirer un premier bilan de la mandature. 

Les trois élus ne sont pas contents.

«Les ordres du jour des conseils sont fort maigres : nous n’avons pas grand-chose à nous mettre sous la dent», souffle Marc Evrard, conseiller depuis 18 ans. 

Et de noter que ni le règlement d’ordre intérieur ni le conseil consultatif des aînés n’ont pas encore été renouvelés, contrairement à la commune voisine de Tinlot.

La colère des conseillers d’opposition s’articule autour de deux dysfonctionnements» :  
la composition politique du conseil communal en ce qui concerne l’IDEN (société de production et de distribution d'eau potable). «Au dernier conseil du 14 mai, ils ont modifié les déclarations individuelles d’apparentement politique actées lors de la délibération du 18 décembre 2012. 

Or, la circulaire du ministre de tutelle Furlan prévoit que cette composition doit être arrêtée avant le 1er mars et est valable pour toute la législature, soit six ans. 

C’est aussi inscrit dans les statuts de l’IDEN.
Ce que la majorité fait, c’est un peu comme jouer au Lotto au lendemain du tirage ! Deux PS devaient aller à l’IDEN, ici on fait passer une Ecolo pour une PS car les deux socialistes prévus ne veulent plus y aller. 

C’est de la manipulation», clame Marc Evrard.
Le groupe « Pour Nandrin » a envoyé une lettre au ministre wallon et lui demande d’invalider cette révision et de sanctionner à la fois le bourgmestre et le secrétaire communal «pour ne pas avoir veillé à la légalité des décisions prises. »

 La réservation d’une salle communale pour l’association « Nandrin Alter Eolien ».

 «Des riverains nandrinois, dont plusieurs scientifiques, auraient aimé tenir une réunion sur les éoliennes, en plus de celle récemment organisée par la commune à Saint-Séverin.

 Or, le collège a refusé de leur louer une salle sous prétexte que le règlement n’autorise pas la mise à disposition des salles pour les associations à caractère environnemental.
 Règlement que nous avions proposé, en vain, de revoir », s’écrie Bogdan Piotrowski qui avait déposé «au nom de l’association » la demande de location à la commune. 
L’opposition crie à l’abus de pouvoir. 

Article écrit par ANNICK GOVAERS pour le Journal La Meuse Huy-Waremme du vendredi 7 juin 2013
LE BOURGMESTRE
« N’importe quoi pour se faire remarquer »
Michel Lemmens (Expressions commune(s)), le mayeur de Nandrin, réagit : «La modification des appartenances individuelles ne change rien à la représentation de l’IDEN.
 Nous avons pris nos assurances auprès du ministre. 
C’est hypocrite de la part de « Pour Nandrin » puisque Bodgan Piotrowski se déclare lui-même de plusieurs couleurs : Pour Nandrin, MR et CDF (chrétiens démocrates francophones).»
 Quid de la salle refusée ? «Quand on loue une salle, c’est sous le patronage de la commune.
On ne peut pas se permettre de semer la confusion dans l’esprit des Nandrinois.
 De plus, cela pourrait vicier les procédures légales en cours.
Ne pas inviter le promoteur du projet à cette réunion pourrait inciter celui-ci à se retourner contre la commune par un recours. « Pour Nandrin » fait n’importe quoi pour se faire remarquer. » 

location de salles : « pas tous égaux »


Les commentaires sont fermés.