01/12/2012

Les membres du groupe “Pour Nandrin” vont au bout de leur logique

1 décembre 2012 la meuse 1.JPGIls ne lâchent pas le morceau.
Les membres du groupe “Pour Nandrin” vont au bout de leur logique et ont  introduit un recours devant le Conseil d’Etat, pour faire invalider les élections.
Mercredi, Jeannick Piron, Marc Evrard et Bodgan Piotrowski, du groupe “Pour Nandrin”, ont introduit un recours devant le Conseil d’État,contre la décision du Collège Provincial.
On se souvient, qu’au lendemain de la tenue des élections communales,cette nouvelle formation politique avait introduitun recours devant le collège provincial.
La raison?Ouplutôt les raisons, car ses membre sont établi un relevé de plusieurs irrégularités dans le déroulement des élections, irrégularités que ses membres qualifient de graves.“Nous avons proposé aux autres groupes de se joindre à nous pour introduire le 1er recours devant le collège provincial ”, relève Jeannick Piron. “C’est avec nos deniers,ceux des 17 membres du groupe que nous payons ces démarches ”,faisant ainsi écho aux propos tenus dans nos colonnes par le futur bourgmestre, Michel Lemmens.
Bourgmestre à partir du 3 décembre, oui mais pour combien de temps? Car, les membres de Pour Nandrin comptent obtenir gain de cause.
“Le Conseil d’État nous semble plus objectif pour trancher par rapport au Collège Provincial.
Oui, nous sommes conscients qu’une décision en notre faveur aboutira à retourner aux urnes.
La majorité pourrait basculer. ” Marc Evrard et Jeannick Piron ajoutent: “Depuis le 15 octobre, nous avons de plus en plus de citoyens qui nous rejoignent et nous encouragent à poursuivre. ”Le Conseil d’État devrait statuer d’ici 60jours.
Si Pour Nandrin gagne, les Nandrinois pourraient retourner aux urnes une cinquantaine de jours plus tard (à la mi-mars).
Néanmoins,lundi prochain, à Nandrin comme partout en Belgique, les nouveaux élus du 14 octobre, doivent prêter serment.
Qu’en sera-t-il  àNandrin?  “Notre recours n’est pas  suspensif ”,indique MarcEvrard.
Devant  ce marasme, comment Jeannick Piron, Marc Evrard et Bogdan Piotrowski appréhendent-ils de siéger dès le 3 décembre? “Un peu inquiets parce que le climat est mauvais et ce, depuis bien avant les élections du 14 octobre.
Sinon, nous sommes sereins.
Il faut que l’on retrouve le sens de la mesure,du sang froid,on est dans un jeu politique.
Nous serons attentifs aux citoyens,à informer ceux-ci.
Nous nous baserons sur notre programme, nous nous structurons, avons créé Nandrin Festif pour arriver à financer notre groupe.
 ”Pour Nandrin est impatient  de voir comment les anciens groupes de l’opposition, qui se retrouvent à ce jour dans la majorité,géreront des dossiers tels que ceux des lotissementsou encore les structures sportives.
On l’a compris Pour Nandrin semble bien démarrer une nouvelle campagne électorale.
Article de Sonia K dans la Meuse Huy Waremme du 1 décembre 2012

1 décembre 2012 la meuse2.JPG
«